Agrégateur de flux

Nouvelle affiliation : Lyon AMHE Basée à Lyon cette association pratique un large panel de disciplines : – la lutte médiévale seront différentes traditions – l’épée longue allemande (selon Liechtenauer et Meyer) – l’épée à deux mains selon Fiore dei Liberi – le combat viking – et enfin l’étude de la tradition bolonaise Retrouvez-les sur […]

Cet article Nouvelle affiliation : Lyon AMHE est apparu en premier sur FFAMHE.

Bonjour,

j'imagine que plusieurs ici pourraient me donner la traduction direct, donc ma question est pour eux. je ne vois pas a quoi correspond le deux derniers mots de l'image.
c'est tiré de la couverture du MS Dresd. C 487

merci.

Statistiques: Posté par Benoit F — Ven 24 Mar 2017 18:36

La commission sécurité a mis en place un formulaire de recensement d’accident ayant entraîné une blessure importante dans le cadre de la pratique des AMHE. Les données recueillies sont anonymes, et seront utilisées à des fins statistiques en vue d’orienter les décisions de la commission. Le formulaire est disponible ici, vous pouvez le partager au […]

Cet article Mise en ligne du formulaire de recensement des blessures est apparu en premier sur FFAMHE.

Super nouvelle Benjamin. Je suis content de voir que tu as trouvé une salle pour cette autre association.

Statistiques: Posté par Simon — Jeu 23 Mar 2017 08:46

Création Club
EscriMédiévale79
Retrouvez nous à Magné en Deux sèvres 79
le vendredi soir de 21H/23H
(7 km Niort )

Nous travaillons sur les 5 armes de Joachim Meyer.

Statistiques: Posté par benjamin — Jeu 23 Mar 2017 08:17

Done, merci

Statistiques: Posté par Alexander Pierre — Mer 22 Mar 2017 16:59

Je partage ici un texte que je connais depuis longtemps, mais dont la forme originale, la première édition, m'avait jusque là échappée.
Rien de nouveau donc, voici seulement la plus ancienne version de ce texte que nous connaissons déjà. Avec des illustrations toutes massacrées par les scans foireux de google book.

https://books.google.fr/books?id=vRkfWQ ... &q&f=false

Statistiques: Posté par Ju. — Lun 20 Mar 2017 14:30


je n'arrive pas à inclure les videos dans le message avec [youtube][/youtube]

J'ai édité ton message pour le faire pour une des vidéos. Il faut mettre le lien que tu obtiens en cliquant sur "Partager" sur youtube. Et sans le "s" dans http://
Doc : http://www.phpbb-fr.com/customise/db/bb ... e_youtube/

Statistiques: Posté par Simon — Lun 20 Mar 2017 08:46

Bizarre, je n'arrive pas à inclure les videos dans le message avec [youtube][/youtube]...Simon, help

Statistiques: Posté par Alexander Pierre — Dim 19 Mar 2017 11:46

Salut tout le monde,

Pour les non facebookeux:

AMHE Paris commence une nouvelle série de videos portant sur notre interprétation de l'escrime liechtenauerienne d'une part.

La premiere video est en quelque sorte un manifeste, les principes généraux que nous appliquons, sans rentrer dans les details.

https://www.youtube.com/watch?v=0cksQNFsaR8&t=19s

Les autres videos et celles qui vont suivre servent deux buts: illustrer des mouvements cools à l'épée longue et expliquer comment nous les aurions arbitrer avec notre convention liechtenauerienne, celle du Paris HEMA Open.

Nachreisen:

https://www.youtube.com/watch?v=Ekz1JXMRtSg

Durchlauffen:

https://www.youtube.com/watch?v=R_IGXiTCRHI

A+
Alexander

Statistiques: Posté par Alexander Pierre — Dim 19 Mar 2017 11:44

Escrimédiévale17 organise un Week-end Stage sur les armes de Joachim Meyer

(Épée longue, Dussack, Rapière, Dague, Bâton/Hallebarde)

Gymnase n2 Complexe sportif de SURGERES
9h00 / 17h30
36€ / personne
Repas du samedi soir est inclus dans le prix

https://www.facebook.com/events/174270879751321/

Statistiques: Posté par benjamin — Dim 19 Mar 2017 10:38

Bonjour,
j'aimerais bien me lancer dans l'escrime médiévale et je voudrais savoir si et comment je peux intégrer votre association nancéienne ? Sachant que je n'ai aucune expérience dans le domaine ni d'équipement nécessaire... J'ai bien vu que votre association est toute récente mais je me demande si vous prévoyez des séances d’initiation?

Statistiques: Posté par Matt — Sam 18 Mar 2017 18:14

Bonjour à tous,
Je m’appelle Mathieu et j'ai 33 ans. Je suis complétement "noob" en AMHE mais passionné par la période médiévale
Je suis à la recherche d'une association à Nancy (ou aux alentours) et je viens ici en quête d'informations supplémentaires sur les AMHE.
Merci!

Statistiques: Posté par Matt — Sam 18 Mar 2017 17:33

Bonsoir,

mon simulateur de feder n'est pas optimal, mais je l'ai eu à moitié prix et je trouvais agréable le revêtement de la poignée en daim, solidement cousu.
Par contre trop "carré" (profil en barre 2cm/4), et j'ai remarqué que je me retrouvé plus souvent que les autres avec un poignet cassé (einwand hoch par ex.).
On a toujours pas reçu nos feder polonais donc j'ai prix un rouleau de bandage pour poignées de vélo de course et j'ai tenté "d'arrondir les angles".

J'aurais voulu une correction du dit travail si possible. (ha-hum..)

J'ai tenté de grossir un peu l'épaisseur sous la garde et en milieu de poignée pour que mes mains se positionnent de manière plus instinctive (cliquer sur les images pour la résolution 1:1)

1. : bandes dessus/dessous la surface plate pour "arrondir"


2. : une fois terminé


surtout main basse (je suis droitier donc la gauche) c'est toujours beaucoup trop épais..
Je prend volontiers les critiques et suggestions.

En main= une raquette de tennis.. mais d'alourdir la poignée facilite les mouvements j'ai l'impression (?)
S'il existe qq part des tutos, je suis preneur. Sinon je préférerais continuer d'économiser pour mes gants plutôt que de prendre un autre simulateur.

Statistiques: Posté par - Ghost - — Ven 17 Mar 2017 17:33

Bon, on parle beaucoup de l’épée longue, un machin long. C’est un peu le « sabrejaponaistropdark » des arts martiaux occidentaux, promettant merveilles et swag aux jeunes godelureaux qui l’empoignent. L’épée longue, substitut phallique de rôliste en manque de table…

Ce que l’épée longue n’est certainement pas, même dans les romans.

Quoi ? Ça grince des dents ? Allons, camarades, qui n’a jamais fait une moue dégoûtée et prononcé les mots « moua je fais de la bâtarde monsieur, pas de l’escrime ou du sport, mais un art martial, comme dans Mars dieu de la guerre ». Oui, voilà, c’est bien ce que je pensais. Et bien aujourd’hui, on ne parlera pas d’épée longue. D’abord parce que c’est chiant. Tout le monde en cause, tout le monde sait tout dessus, tout le monde a lu, tout le monde a raison.

Non, aujourd’hui, nous parlerons du coutelas. Du messer, du dussack, du coutel, du fauchon, de la storta, de toutes ces petites choses, qui coupent et qui se manient à une main, avec un tranchant et un dos, plus rarement un contre tranchant, mais toujours avec une classe absolue. Le coutelas c’est beau, c’est bien, ça ne mange pas de pain. Et on peut même en couper avec, du pain.

PREAMBULE CHIANT

Mais quel ouvrage choisir ? Car oui, je suis d’accord avec vous, il faut choisir.

Beaucoup d’ouvrages manuscrits, et même imprimés, parlent de ce coutelas. Depuis la somme de Johannes Leckuchner, jusqu’aux dernières copies et reproductions de l’oeuvre de J. Meyer, en passant par le manuscrit des petits gros, on compte un nombre important de textes qui exposent l’escrime avec le coutelas. Et même si l’application de ces textes est toujours sujette à caution (par exemple, quid de l’influence estudiantine dans la conception et la transmission de ces arts martiaux…) ils existent et il faut savoir limiter son périmètre.

Tenez, prenons un exemple, voulez-vous ? le KK5012, attribué à un certain Peter Falkner, mais autant écrit par lui qu’un « Républicain » est honnête. Tout le monde, de suite, imagine un manuscrit d’épée longue. Un feuillet montre le lion de St Marc, hop, c’est un manuscrit de la corporation de Marxbruder, regroupant les arcanes magiquement magiques de cette arme mystérieuses…

Et ben non. Sans commencer à déblatérer sur la fonction du livre (qui n’est surement pas un manuscrit d’instruction ou de prestige) le bouquin de la Fraternité de Saint Marc est avant tout un ouvrage dédié au coutelas, du moins quand on le met en rapport avec les autres armes et chapitres qui le constituent.

Plus d’un tiers de coutelas, épée longue balayée, combat en armure méprisé. Mauvaise foi assumée.

Même les plus obtus des lecteurs le reconnaîtront, 38% c’est beaucoup. Nous passerons sur les raisons de la densité de cette partie dédiée au coutelas, probablement autant due à la manière elle même dense (les textes dédiés sont souvent, voire toujours extrêmement denses). De la même manière, l’exposé, un par folio, des postures, des attaques, de toutes les manœuvres prend de la place.

Non, rien de tout cela. Par contre, il sera possible de dire que le coutelas allemand, qui reprend généralement, voire tout le temps, un énoncé originaire de l’épée longue, se voit ici reconnu comme une manière à part entière. Comparez, si vous êtes curieux : l’épée longue et le coutelas ont un exposé complet, depuis les postures jusqu’au coups, en passant par des manœuvres à la taxinomie précise et détaillée. Les autres armes sont traitées de manière beaucoup, BEAUCOUP moins fine. Tout au plus s’agit-il de guides complémentaires pour aventureux de l’escrime et des arts martiaux.

Mais, d’ailleurs, c’est quoi, ce bouquin ? Conservé sous la cote KK5012, au sein des collections du Kunsthistorisches Museum de Vienne, l’ouvrage, de petite taille, est difficile à dater. Mais comme il n’est pas rédigé sur parchemin (comme beaucoup, en fait), on peut observer le papier, feuille par feuille. Et là, badaboum, il y a un filigrane relié à la ville d’Augsbourg, en 1489.

Le commanditaire de l’œuvre nous est inconnu, de même que son premier propriétaire. Car oui, personne ne pense sérieusement qu’un certain Peter Falkner ait rédigé dans son petit bureau un livre sur papier illustré et colorisé. L’inscription du f°XX, « Meister Peter Falkners kunste zu Ritterlicher Were» n’est ni un titre ni une notule, mais probablement une inscription propre à la collection du château d’Ambras où le livre est conservé depuis 1596. Son histoire est d’ailleurs mouvementée, puisque les collections sont évacuées à Vienne en 1665, pour cause de… disons « guerre ». En 1806, à cause de l’avancée des troupes impériales françaises (soit non plus une libération, mais le parcours de l’étincelle du progrès), il est transféré à la collection des objets d’arts de la Maison Impériale. Il rentre à une date indéterminée au Kunsthistorisches Museum, mais ça on s’en fout, il y est encore. De fait, donc, le bouquin n’est plus utilisé en tant que tel depuis la fin du XVIe siècle. S’il a été utilisé un jour, ce dont rien n’est moins sûr.

En fait, seuls certains feuillets, ceux de la première partie du bouquin (f°1v-46r ), peuvent être reliés à un certain Peter Falkner. En tirant un peu les cheveux, et en  prenant en compte la représentation du lion de Saint Marc au f°57v, il est possible de poser comme hypothèse solide que le dit P. Falkner aurait été membre de la Confrérie de Saint Marc et de la sainte Vierge. Il pourrait même avoir été leur capitaine. En effet, dans la copie de la chronique de cette confrérie contenue dans le Cod I.6.2°.5, il est nommé comme tel en 1490 et pas mal de fois après.

Le Lion. Ou l’Évangéliste. Mais bon, c’est pas comme si les AM de l’Occident Médiéval étaient fondamentalement chrétien, hein ?

Niveau texte, c’est le merdier. Vous pouvez y lire des éléments de la tradition de « Liiiiiiechtenauuuuuuer », sur l’enseignement du combat à l’épée longue. Mais la forme en est profondément altérée. Le texte est illustré, en couleur, sur presque tous les feuillets, à la différence de la majeure partie des témoins précédents. A aucun moment, le texte ne précise le nom des auteurs dont il s’inspire. Il faut aussi noter que les rimes présentant l’escrime avec le coutelas sont une copie incomplète du texte contenu dans le Cod.Pal.germ 430 de Heidelberg. L’escrime avec la hallebarde est copié par une autre main que les parties précédentes. Il est d’ailleurs possible de retrouver des portions de ce texte, dédié à l’escrime en armure, dans le Cl.23842 de Paris (gaffe à la notice, elle demeure foireuse).

Niveau forme, le propos ne suit plus la structure traditionnelle « épitomé fractionné/commentaire ». Les parties textuelles destinées à l’épée et au coutelas sont rimées quand les parties destinées à la dague, aux armes d’hast, au combat équestre et au duel judiciaire sont en prose.

Bref, la présentation même des armes que l’on pourrait désigner comme nobles (et non pas pour les nobles) reflète un degré d’effort notable de présentation et de rédaction.

En mode bref/gros résumé du bref, les lames assez longues, c’est bien, le reste c’est tout pourri.

Notons, enfin, qu’il se trouve qu’on observe, comme dans tous les bouquins d’arts martiaux de la fin du Moyen Age, des textes qui se répètent d’un témoin à l’autre. Par exemple, on trouve des bouts du poème, que je nommerais désormais épitomé, attribué à Johannes Leckuchner. Pour identifier ces similitudes (en rappelant que ce ne sont QUE les textes rimés, il n’y a aucun commentaire dans le KK5012), je les mettrais en ROUGE, comme ça : rouge.

Une fois cette partie chiante au possible évacuée, nous pourrons, dans un prochain temps, et donc dans un billet en cours de finalisation, nous intéresser au contenu. Traduit, quand même, on est pas des chiens d’érudits.

 


La bienvenue ici!

Statistiques: Posté par Sebastien Causse — Mer 15 Mar 2017 10:45

Nouvelle affiliation : Cercle d’AMHE de Metz Ils pratiquent essentiellement la lutte, la dague et l’épée à deux mains de Fiore dei Liberi. Et s’intéressent aussi au combat médiéval au bouclier et à la lance. Retrouvez les sur leur site Internet : https://camhem.jimdo.com/ Ainsi que sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/CAMHEM-1571322226476527/?fref=ts

Cet article Nouvelle affiliation : Cercle d’AMHE de Metz est apparu en premier sur FFAMHE.

Bonjour,

Je vends mon épée Gael Fabre, c'est une épée tranchante du type XV.
Elle est visible dans le fil du facebook de Gaël Fabre.

Lame à pans concaves et polie en long à la main.

Quelques caractéristiques:
Longueur totale: 98,5 cm
Longueur de la lame: 78 cm
Largeur de la lame: 6,5 cm
Longueur de la fusée: 10 cm
Point d'équilibre situé à 7 cm de la garde
Poids: environ 1275 grammes

Elle est comme neuve, restée dans sa vitrine elle n'a jamais servi.

Achetée 1800 euros, je la vends 1495 euros.

1.JPG

Statistiques: Posté par aurelienv — Jeu 9 Mar 2017 16:37

Bonjour,

Je m’appelle Aurélien, j'ai 31 ans, je réside dans la Manche en Normandie et je suis passionné de la période médiévale.
Je m’intéresse beaucoup aux armes, armures et techniques de la période XIV-XVe siècle.
Et je pense que je vais trouver plein d'infos ici!
A bientôt!

Statistiques: Posté par aurelienv — Jeu 9 Mar 2017 14:21

Nouvelle affiliation : Les Lames du Foyer sont une section AMHE au sein de l’association Foyer du Porteau, basée à Poitiers. Ils s’intéressent à diverses disciplines : – l’épée longue de la tradition de Liechtenauer – la lutte, la dague et l’épée à deux mains de Fiore dei Liberi – le combat viking Retrouvez les […]

Cet article Nouvelle affiliation : Lames du Foyer / Foyer du Porteau est apparu en premier sur FFAMHE.

Pages