Agrégateur de flux

L’association CORSICAMHE, basée à Biguglia près de Bastia (Corse) vient de s’affilier à la FFAMHE. Si le nom de cette association vous dit quelque chose c’est bien normal puisque c’était le nom de leur section AMHE au sein d’une association de reconstitution historique. Ils ont fait le choix de créer une nouvelle association dédiée aux […]

Cet article Nouvelle affiliation : CORSICAMHE est apparu en premier sur FFAMHE.

La FFAMHE vous recommande l’usage de licence Creative Commons pour la diffusion de vos travaux sur les sources historiques (transcription, traduction etc…). S’il existe 6 licences Creative Commons, la FFAMHE vous invite à privilégier la licence CC-BY-NC-SA qui correspond le plus à l’usage actuel de la communauté AMHE. En quoi consiste la licence CC-BY-NC-SA ? Pour le savoir nous […]

Cet article La FFAMHE vous recommande l’usage de licence Creative Commons est apparu en premier sur FFAMHE.

Ce week-end s’est déroulé le premier événement fédéral incluant Assemblée Générale, réunions de travail, stages instructeurs et conférences. Au cours de l’Assemblée Générale a eut lieu les élections de mi-mandat du Conseil d’Administration. Les trois candidats au CA ont été élus et rejoignent donc notre conseil ce jour. Bienvenue à eux trois : – Paul […]

Cet article Nouveaux membres au Conseil d’Administration après l’AG de Toulouse du 02/12/2017 est apparu en premier sur FFAMHE.

Traité de canne, boxe et bâton par Delauney

Cet article Nouvelle numérisation PALAS : Traité de canne, boxe et bâton par Delauney est apparu en premier sur FFAMHE.

Bonjour à toutes et tous!

J'ai 22 printemps, je vis à Toulouse, animateur scientifique de profession, et je pratique l'escrime (de manière générale) depuis bientôt dix ans, j'ai surtout fait de l'artistique, mais j'ai commencé les AMHE l'an dernier Je pratique l'épée-bocle selon le MS I.33, l'épée longue, la rapière et du self-défense fin 19ème début 20ème. Merci à vous de m’accueillir sur ce forum!

Statistiques: Posté par Nico D. — Mer 29 Nov 2017 18:23

A l’occasion du weekend fédéral à Toulouse a lieu un stage instructeur. Vous vous y inscrire remplissez ce formulaire : https://goo.gl/forms/HZTeo0e5gAsibn2q2 Le programme du weekend est disponible ici : https://www.ffamhe.fr/programme-week-end-federal-2-3-decembre-a-toulouse/

Cet article Inscription stage instructeurs week-end fédéral de Toulouse est apparu en premier sur FFAMHE.

Après, tu remarqueras que ce modèle protège relativement bien l'arrière de la jambe. Et aucune sensation désagréable liée aux attaches (sangles à scratch) derrière celle-ci puisque la sangle la plus haute passe juste sous le creux poplité du genou.

Statistiques: Posté par Romudlog — Lun 27 Nov 2017 22:39

Belle photo, dommage qu'elle soit en contre-jour.

Pour le rapprochement entre les protections historiques grèves/cuissots et l'épée longue HEMA actuelle, je me posais la question en regardant les tournois d'europe centrale, est ou scandinavie où je vois que beaucoup "ferment le genoux" sur la cuisse à l'image du True Flex ou de beaucoup de protections cross. P.e. aussi pour pas avoir cette sensation désagréable de la sangle pressant le jarret derrière le genoux comme les genouillères SPES.

Dans mon club on a déjà eu un cas de coup à pleine charge dans le genoux pointe vers le bas ; la lame qui devait remonter vers le plastron après un contre et depuis le bas a heurté le genoux extérieur car pas assez rapide et/ou mal contré. J'imagine que la hauteur de la lame rend déjà peu probable de passer par le haut mais en mêlée p.e.? et bien sûr les coups à une main en approche vont pas toujours dans le tibia.

La plupart dans mon club n'ont que quelques années d'entrainement et beaucoup vont toucher leur 1ère feder (moi compris) qu'en janv 2018 et personne n'utilise de pantalons lourd.
C'est cette période où on est tout feu tout flammes et bien sûr encore maladroits avec les gants lourds.. donc riskus maximus!

Déjà ta solution passe mieux avec un pantalon SPES, tellement il est rembouré au dessus du genoux.
J'en reparlerais demain avec le trainer.

Statistiques: Posté par - Ghost - — Lun 27 Nov 2017 19:42

Je ne pense pas que ces exigences soient réellement à prendre en compte. D'une part parce que je ne vois vraiment pas pourquoi une lame viendrait passer derrière la protection du genou alors que tu es censé être fléchi en sachant qu'avant le genou il y a quand même le buste, la tête et surtout TA lame (au passage! ); d'autre part parce que cela protège déjà suffisamment sans pour autant qu'il y ait besoin de rajouter des ailerons.

Généralement, les coups que l'on risque de prendre sur les jambes sont des coups bas, donnés lame médiane, plus rarement des sottani/unterhau.

Je te joins une photo, sur laquelle tu pourras mieux voir le modèle en question, en action avec génuflexion (sur le combattant de droite):
http://hpics.li/d90aeb5

Statistiques: Posté par Romudlog — Lun 27 Nov 2017 17:03

Pas de soucis,

ils ont l'air bien rapport qualité prix et exigences AMHE, et aussi parce que beaucoup de coques de jambière hockey/motocross ont des trous et donc des prises pouvant agripper la pointe, mais je me posais les questions:
- la partie au dessus du genoux, sans sangle sur la cuisse, laisse la lame passer derrière genoux fléchi, non?
- les 2 côtés externes de la rotule/le jarret sont historiquement protégés par des ailerons comme ici ; superflux pour nous ou pas ?

Statistiques: Posté par - Ghost - — Lun 27 Nov 2017 09:44

Désolé pour le temps de réponse, perso j'utilise ça et force est de constater que ce modèle répond à tous les critères: c'est léger, respirant, protège genoux et tibias le tout pour un prix plus que correct.

Statistiques: Posté par Romudlog — Lun 27 Nov 2017 01:08

Et bien, tu auras mis le temps à t'inscrire!
Il y a toujours du Fiore sur Orléans ?
Bienvenue ici, Max!

Statistiques: Posté par Romudlog — Lun 27 Nov 2017 00:57

L’association des Compagnons de Sainte Barbe vient de s’affilier à la FFAMHE. Ils sont basée à Fleury-la-Vallée près Auxerre. Ils étudient et pratiquent selon différentes sources médiévales : – le codex Wallerstein – Hans Talhoffer – Philippo Vadi – Paulus Kal – Fiore dei Liberi

Cet article Nouvelle affiliation : Les Compagnons de Sainte Barbe est apparu en premier sur FFAMHE.

Samedi : 9h00 à 12h00 : Stage instructeur – Module activité physique niveau 1 – Intervenant : Thomas Lobo (Salle Gachassin) 14h00 à 16h00 : Assemblée Générale (Salles midi-pyrénées 1 et 2) 16h00 à 18h00 : Echange sur : Assurance / AMHE basés sur des sources non techniques / Diplôme instructeur (Mêmes salles que précédemment) […]

Cet article Programme du week-end fédéral du 2 et 3 décembre à Toulouse est apparu en premier sur FFAMHE.

L’association Lugdunenses, basée à Lyon, se ré-affilie à la FFAMHE. Cette association fondatrice de la FFAMHE après s’être éloignée de la fédération quelques années vient d’y revenir. Spécialistes du Ms I.33, ils pratiquent aussi l’épée bocle selon A. Marozzo, le dussack de Meyer, l’épée à deux mains selon Johannes Liechtenauer et Fiore dei Liberi, le […]

Cet article Nouvelle affiliation : Lugdunenses est apparu en premier sur FFAMHE.

L’association Taillefer, basée à Rouen, est désormais affiliée à la FFAMHE.  Ils pratiquent actuellement principalement l’épée à deux mains ainsi que diverses autres armes du moyen-âge (messer, dague, hache d’armes etc…). Retrouvez-les sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/TailleferAmheRouen/

Cet article Nouvelle affiliation – Taillefer – Amhe/Rouen est apparu en premier sur FFAMHE.

Nous vous présentons la nouvelle charte compétition AMHE mis au point par la commission du même nom. Cette charte défini la vision qu’a la FFAMHE de la compétition et les critères que doivent respecter ces compétitions pour obtenir le soutien fédéral. Disponible sur notre site Internet : https://www.ffamhe.fr/docs/Charte_competition_AMHE.pdf

Cet article Nouvelle charte compétition AMHE est apparu en premier sur FFAMHE.

L’hiver arrive. J’ai froid. Je suis en retard dans mes billets.

Du coup, après avoir lu l’excellent pastiche sur le cheval blanc d’Henri IV, qui devrait servir d’introduction à TOUS les cours de méthodologie historique en France et ailleurs, j’ai pris une heure d’insomnie pour en réaliser un, sur notre glorieuse épopée de la compréhension des Arts Martiaux anciens.

Le mien est moins bon et plus méchant. Les vrais savent. Ou pas. La vérité est ailleurs.

Jules Michelet

  Le coup furieux se dresse, indomptable, dans la foule des attaques barbares de l’est. Direct, puissant, il incarne la rectitude, le droit, le bon, que les allemands nomment « recht ». C’est le choc teuton, celui qui brise Rome, qui nourrit Charlemagne, et vise aujourd’hui le cœur du voisin français. La colère allemande devra rencontrer la furia des francs. Une fois le choc furieux passé, dépassé et trépassé, seule la poussière du temps, soulevée par l’écho du pas des morts, pourra témoigner.

Ernest Lavisse

Le coup furieux c’est le soubresaut décisif face à la tyrannie, face aux petits savants qui jargonnent tandis que le peuple plie. C’est le chant de la liberté, qui instruit le citoyen. Mais le coup furieux n’est pas complet. Il lui manque, pour réussir, la continuité du mouvement français, la flèche républicaine qui vise les petits marquis droit au cœur.

 

Fernand Braudel

Le coup furieux tire ses racines dans la folie du Rhin, dans la démence calme et violente à la fois des forêts de l’Europe Centrale. Il coule, tel le Danube, piaffe comme les chevaux des plaines de Lituanie et s’enracine dans le geste des laboureurs du plat pays avant de s’envoler vers la couronne de l’Europe, les massifs alpins.

 

Ernest Labrousse

Le coup furieux, c’est un savoir-faire manuel monnayé 5 guilder par des maîtres d’escrimes inscrits dans le registre fiscal de la 3eme paroisse de Francfort. Ils payent dessus 1 guilder d’impôt au conseil, sans avoir le droit de résider sur le territoire à moins d’acquérir le statut de bourgeois. C’est souvent le métier de coutelier, ou de forgeron, rapportant autour de 1789 florins à l’année, qui mène à cet état, permettant ainsi au coup furieux de parcourir le réseau de la Hanse, et probablement de finir sa course dans les villes puissantes de l’Italie du nord, où la rémunération des maîtres d’escrime s’avère plus stable, autour de 500 florins d’argent par an, du fait des familles princières richement dotées. On estime la valeur nominale moyenne du coup furieux, au XVe siècle, à 3 florins à Francfort, 4 à Prague et probablement moins d’un gros tournoi à Paris.

George Duby

Le coup furieux c’est le coup du chevalier, d’un visuel brutal mais gardant à l’esprit la construction de l’éthique européenne. Du fort, il fait le faible et du faible, il fait le fort. Avatar de l’occident croyant, du christianisme triomphant, il n’en est pas moins l’écho des droits coutumiers germaniques qui, alliés au droit romain, forment la base normative de l’éthique européenne. Donner un coup furieux, c’est plaider sa propre folie, c’est rechercher l’excuse de son pair chevalier, et plus tard, de son égal citoyen. En transmettant cette escrime basée sur l’éthique chrétienne, c’est une escrime de l’humilité que l’on perçoit.

Alain Corbin

Le coup furieux c’est la recherche du choc, le désir du bruit. Le son de la lance et du casque, que narre Monstrelet et la démence de Charles VI. Il dévoile l’imaginaire de la colère, refoulée ou déchainée, qui irrigue les contemporains de Liechtenauer. On devine à travers lui une escrime sensitive, empirique, dont le sentiment déborde malgré le cadre savant qu’on appose sur elle. C’est l’art martial des bourgeois hurlants, des couteliers suants, des artisans qui touchent, palpent, et souvent saignent pour leur communauté.

Michel Pastoureau

Le coup furieux c’est d’abord la colère. Le rouge de la colère folle, mais aussi celle, feinte, de l’aristocrate au sang bleu. Délaissant la brutalité du sanglier, il aurait pu être nommé coup de l’ours, en hommage au symbole déchu de la royauté, ou coup du lion en Vénétie. La diagonale bleue renvoie de fait littéralement aux armoiries de la famille de Wittelsbach, protecteurs de maîtres d’armes.

 

Lorant Deutsch

Le coup furieux, c’est la brutalité des goths face à la technicité de l’école française. Le vrai terme est en fait escrime gothique, du nom des cathédrales françaises. D’ailleurs, il n’est pas furieux, mais colérique, à l’inverse des sages souverains de France qui ont toujours respecté le peuple français. Le retour, aujourd’hui, du mot « coup furieux » sonne comme une nouvelle décapitation, alors que les termes français conviennent très bien pour expliquer une phrase d’armes.

Dimitri Casali

  Le coup furieux, c’est une valeur fondamentale du peuple teuton, et des peuples européens, c’est la vaillance des grands hommes que l’on cherche aujourd’hui à faire disparaître du paysage scolaire. Chaque peuple a une essence et il doit apprendre ce qui fait cette essence. Rendons l’enseignement de la flèche obligatoire en Première, tandis que nos amis allemands devraient rendre obligatoire celui du coup furieux.  Car sinon, dans quelques années, nos enfants ne sauront plus ce qu’est une épée et penseront que seuls existent les sabres du proche orient.

Belkacem démission.

Frank Ferrand 

Le coup furieux est en fait placide, et ne fut pas inventé par des allemands, mais par des suisses de la vallée de l’Entlebuch, d’où l’appellation « fechtbuch » qui signifie « escrime de la vallée de Buch ». Les habitants de cette vallée ont reçus l’escrime de la part d’un voyageur du Jura, Jehan, surnommé « le mur ». Cette vérité, pourtant évidente, est cachée par des universitaires et des mandarins avares de leurs connaissance, qui utilisent le pouvoir politique pour cacher les faits.

Stéphane Bern

Le coup furieux, c’est le surnom qu’avait donné l’impératrice Marie-Thérèse à son professeur d’escrime, l’alsacien Bernard Dikhe. L’histoire dit qu’ils se retrouvaient en secret dans cette alcôve de l’écurie du petit château de Liechtenau pour y partager des joies simples. Ce soir, je vous emmène dans ce monde fabuleux où l’estoc furieux ne prêtait pas toujours à la douleur.

Bonne lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Merci pour ta réponse,

je penche pour les protèges tibia type mazon, les + léger/larges et descendant sur les chevilles sans entraver les mouvements en chaussure. Les Knee pros oui je les vois souvent et ils sont toujours aussi chers! 76€ c'est le + bas que j'ai trouvé et c'est le prix des jambières de NF.
- genouillères neyman = pas de flottement? les ailerons sont pas attachés derrière en fait. Je trouve pas de retour sur les forums (reddit/alliance).


Reste l'usage. Ce qui réunira les avantages poids/encombrement/protection/liberté de mouvements sans atteindre le prix d'un simulateur.
+ la respiration: certaines jambières de hockey sont percées comme ici mais chaussettes obligatoires puisqu'il n'y a pas de lagnières)

J'ai trouvé ca à 11€ , mais je l'ai pas encore dans les mains (et sur les genoux).

Vivement que l'épée longue devienne olympique, on aura mois à bricoler..

Statistiques: Posté par - Ghost - — Lun 6 Nov 2017 09:20

Salut,

Ce qui semble avoir la cote en ce moment dans les discussions que je lis, ce sont des protections en 2 parties.
Protège genoux d'un côté (de ce genre https://www.amazon.com/Knee-Pro-Ultra-F ... B0732Q7QS7 ou alors chez Neyman : https://neymanfencing.com/legs/24-knee-guards.html)
Et protège tibia fins (comme ceux de hockey que tu as montré) sous les chaussettes de l'autre.
L'avantage de ce type de protection c'est que c'est fin, peu encombrant et que ça protège partout.

Autre solution les protections en 1 morceau (ce genre http://www.triohockey.ca/fr/hockey-ball ... -ak5-44372)
Beaucoup plus massif mais protège bien aussi, des gens ont ça dans mon club et c'est du solide.

Personnellement j'utilise des protections de BMX/VTT, c'est léger mais ce n'est pas un super bon choix pour le niveau de protection, c'est sur liste à remplacer.

Statistiques: Posté par Tim — Dim 5 Nov 2017 22:46

Pages